Présentation des compagnons de route de Mabel Octobre.

Fanny Bugnon

  • consultation historique

Postdoctorante au Centre Émile Durkheim

Chercheuse associée au CERHIO (UMR 6258, Rennes 2)

Secrétaire de rédaction de Musea, musée virtuel d’histoire des femmes et du genre

Domaines de spécialisation
•    Histoire des femmes et du genre
•    Violence politique, militantisme, déviance
•    Histoire sociopolitique des idées
•    Médias et représentations

Formation
DEA « Régulations sociales », mention Histoire, Université d’Angers
Maîtrise d’Histoire contemporaine, Université Paris I, Centre d’histoire sociale
Licence d’Histoire, Université Paris I

Recherches en cours
ANR GENEREL – les territoires de l’élection. Genre, religions et politiques locales, sous la direction de Magali Della Sudda
Féminisme et violence des femmes
La violence politique à l’écran, des « années de plomb » au 11 septembre

Thèse d’histoire
La violence politique au prisme du genre à travers la presse française (1970-1994), sous la direction de Christine Bard, Université d’Angers, 2011, 677 p. Mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.
En ligne

Publications
•    « Le corps des terroristes. Médiatisation et dispositifs de genre dans la presse française (1970-1986) », Béatrice Damiian-Gaillard, Sandy Montanola et Aurélie Olivesi, L’assignation de genre dans les médias. Attentes, perturbations et reconfigurations, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 81-91.
•    « De l’ « agitation » au « terrorisme ».  Enjeux de la médiatisation de la violence révolutionnaire en France (1973-1986) », Lien social et politiques, dossier « Radicalités et radicalisations – la fabrication d’une nouvelle « norme » politique ? », n° 68, 2012, p. 247-264.
•    « La médiatisation. Le cas des femmes d’Action directe », dans Coline Cardi et Geneviève Pruvost (dir.), Penser la violence des femmes, Paris, La Découverte, 2012, p. 361-374.
•    « « Le sang et les confitures ». Les procès d’Action directe dans la presse française », dans André Rauch et Myriam Tsikounas (dir.), La justice et les représentations du crime, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012, p. 153-165.
•    « À propos de quelques figures de la violence politique féminine sous la Troisième République », dans Frédéric Chauvaud et Gilles Malandain (dir.), Impossibles victimes, impossibles coupables. Les femmes devant la justice (XIXe-XXe siècles), Rennes, PUR, 2009, p. 201-211.
•    « Des « enfants monstrueux de 68″ ? À propos des mouvements politiques violents et des médias (France-Allemagne, 1968-1998) », Matériaux pour l’histoire de notre temps, n° 94, avril-juin 2009, p. 47-52.
•    « Quand le militantisme fait le choix des armes. A propos des femmes d’Action directe et des médias », Sens public, André Robert (dir.),  » Les femmes dans l’action militante et syndicale de 1945 à nos jours », mai 2009, revue internationale électronique: http://www.sens-public.org/spip.php?article683
•    « Germaine Berton, une criminelle politique éclipsée », Nouvelles Questions Féministes, vol. XXIV, 3, dossier “Les logiques patriarcales du militantisme”, 2005, p. 68-85.
•    « La sexualité au service de la Patrie : le discours des Repopulateurs français (1918-1923) », dans Pascal Choinière et alii. (dir.), Sexe et discours social de la Belle Époque à nos jours, Montréal, Université McGill, Coll. « Discours social / Social Discourse », 2005, p. 39-53.

Fanny Bugnon

LIENS