Présentation des compagnons de route de Mabel Octobre.

Anatoli VLASSOV

  • Chorégraphie -
  • Jeu

Enfant, Anatoli Vlassov a toujours voulu tout faire. Après des études de sociologie à Moscou et de gestion à Paris, il monte, entre 1996 et 1999, une expédition de snowboard sur les volcans actifs du Kamchatka et participe à l’organisation d’une rave dans une centrale nucléaire inachevée en Crimée. Il travaille pour la Communauté Européenne sur des projets de démantèlement de sous-marins nucléaires russes.

Dès son plus jeune âge, il initie son corps aux pratiques de glisses (surf, snowbord, parapente), s’intéresse à différentes techniques corporelles (danse Contact, Body Mind Centuring, Buto) et suit des stages avec Steve Paxton, Lisa Nelson, Julyan Hamilton, Vera Orlock …

Il pratique la méditation et se retire une fois par an pour une cure intensive de 10 jours, 10h par jour.

Il crée son premier solo de danse Release Tension en 1997, puis travaille avec les chorégraphes Lance Gries, Christophe Haleb, Florence Augendre, David Hernandez et Loïc Touzé ainsi que les cinéastes Inneke Van Waeyenberghe, Claude Mourieras, Nicolas Boone et Sophie Blondy.

Après avoir quelque cours de chant avec sa grand-mère qui travaillait au Bolchoï, il continue à chantonner notamment auprès de Pascale Tardif.

Depuis octobre 2003, il collabore avec Julie Salgues et Philippe Chéhère à des ateliers de danse à l’hôpital de la Salpêtrière avec des personnes atteintes de la Chorée de Hungtinton. Ce travail se poursuit au Japon en septembre 2004, avec le soutien de la Fondation Sasakawa, et, à Montpellier au Centre Chorégraphique en novembre 2004, dans le cadre d’une Résidence de Recherche.

Depuis 2002 il s’intéresse à la question de l’hygiène corporelle et citadine et conçoit avec Julie Salgues des projets chorégraphiques Purge et Jeux de couches (Maison Piégé, Gaîté Lyrique 2003), Danseurs de Surfaces (La Villette 2004), Les Invisibles (Paris Quartier d’Eté 2004, Yémen 2005) et Chorégraphie pour Engins (Nuit Blanche à Paris 2004, Nuit Blanche à Montréal 2006).

Anatoli VLASSOV