Présentation des compagnons de route de Mabel Octobre.

Alain GINTZBURGER

  • médiation

Metteur en scène, vidéaste et comédien, Alain Gintzburger a été formé à l’Ecole d’Antoine Vitez au Théâtre National de Chaillot.

Il dirige depuis la Compagnie du Théâtre d’Eleusis avec lequel il a mis en scène une quinzaine de spectacles dont Lettres de Louise Jacobson, Oh les beaux jours de Samuel Beckett, La machine à gloire de Villiers de l’Isle Adam, Je suis des forêts noires et Cabaret des forêts noires d’après Bertolt Brecht, C’est la faute à Rimbaud d’Eugène Durif, L’enfant rêve de Hanockh Levin, Des phrases pour ma mère de Christian Prigent, Drames brefs de Philippe Minyana… et Comment rater sa psychanalyse. Comme comédien il a joué au cinéma et à la télévision avec Jean Pierre Mocky, Étienne Perier, Jacques Doniols-Valcroze, Jean Michel Meurice, Didier Kaminka… et au théâtre dans ses propres mises en scènes ainsi qu’avec Robert Cantarella, Grand et petit de Botho Strauss, Le mariage, l’affaire, la mort d’Alexandre Soukhovo Kobyline, ainsi que dans plusieurs formes itinérantes produites par le CDN de Dijon-Bourgogne Le saut à l’écart d’après Michel Vinaver, 3…4 saisons … et dernièrement dans Claire de René Char mis en scène par Alexis Forestier au Festival d’Avignon ainsi qu’au Paris Villette. Comme vidéaste, il a réalisé Le baiser sur un texte de Christophe Tarkos ainsi qu’un court métrage sur le chorégraphe Thierry Thieu Niang, Le météore.

Il a obtenu l’aide à la création du CNT pour son texte La Mère de mère qui a été lu par Dominique Frot à Aneth.

Il a mené de nombreux projets en Afrique (spectacles, master class…) principalement au Congo, en RDC, au Gabon, en Guinée à l’initiative de Culturesfrance. Il est Lauréat de la Villa Médicis hors les murs pour un séjour d’écriture dans la forêt Congolaise.

Titulaire de Diplôme d’Etat et du Certificat d’Aptitude à l’Enseignement du Théâtre, il a dirigé de nombreuses formations avec des acteurs professionnels, des amateurs et des scolaires. Il est Professeur d’Art Dramatique dans les Conservatoires de la Ville de Paris et Vice-président de l’ANPAD.

Alain GINTZBURGER