Corps de femme

réalisation de clips vidéo

lieu lycée Auguste Blanqui, Saint Ouen

période année 2013

dans le cadre d'un partenariat avec Citoyenneté jeunesse

intervenant.e.s Marine Pédeboscq et Judith Depaule (avec Jordane Chouzenoux, pour les captations vidéos)

participant.e.s classe de 2nde

volume horaire 40h

détails des travaux

Groupe 1
Une héroïne américaine, de nos jours, passe ses vacances à Paris. Elle cherche à aider son prochain et à empêcher les agressions.
Un jeune garçon de 15 ans veut racketer une vieille dame, trois personnes assistent à l’agression, l’héroïne et son amie et un jeune garçon. Le jeune garçon par lâcheté n’intervient pas, alors que l’héroïne fait tomber le voleur qui s’enfuit. La vieille dame croit que c’est le jeune garçon qui l’a sauvé, celui-ci se laisse remercier : il est ridicule.

Groupe 2
Un bal de pompiers : des gens dansent, d’autres boivent des coups, discutent. Un groupe de 4 personnes : 2 garçons et deux filles parlent ensemble. Un des garçons fanfaronne sur le stéréotype de la pompière (une pompière c’est une femme massive, costaude, qui ne fait pas attention à elle…), sans savoir qu’il est train de s’adresser justement à une pompière (qui a un tout autre physique), qu’il essaie de draguer…

Groupe 3
La planète Masculina est peuplée de soit-disant hommes et la planète Fémina de soit-disant femmes. Le drapeau de Masculina porte le signe médical du sexe masculin et le drapeau de Fémina celui du sexe féminin. On y parle sur les deux planètes une langue imaginaire.
Masculina essaie d’envahir Fémina, mais personne ne gagne car « hommes » comme « femmes » sont de force égale.

Groupe 4
Un couple revenant des courses se fâchent, l’homme ne voulant pas aider la femme,estimant que ce n’est pas son rôle. Un autre homme est en train de tirer de l’argent à un distributeur (la victime), quand quelqu’un le coince au moment où il va prendre ses billets en le bousculant (l’agresseur). Le couple qui passe assiste à l’incident. La femme dit à l’homme de lui prêter secours, mais l’homme lui rétorque qu’il ne veut pas s’en mêler. La femme le traite de lâche et l’abandonne dans la rue.