Argenteuil, ma ville, mes mythes

Courts-métrages

Lieu Lycée Jean Jaurès d'Argenteuil

Du 19/03/2018 au 13/08/2018

Dans le cadre de l'option cinéma du Lycée Jean Jaurès

Intervenant.e.s Judith Depaule, Agnes Jauffrès (professeur de français en Première), Véronique Breyer (professeur de français en Terminale)

Participant.e.s 15 élèves de Première et 18 élèves de Terminale

Volume horaire 48h

3 groupes formés dans chaque classes ont réalisé une série vidéo en 6 épisodes (1 vidéo par groupe). Cette création plurielle a été orchestrée par la metteuse en scène multimédia Judith Depaule qui a initié un processus de co-construction artistique avec les jeunes, de façon à ce que ces derniers en soient pleinement les auteurs et les acteurs Il s’agit de susciter chez chaque jeune sa part de créativité, en le sollicitant sur un sujet qui lui tient à cœur et en recourant à un médium attractif (la vidéo) qui lui est particulièrement familier.

Le choix de la thématique part du constat que les jeunes de banlieue entretiennent un rapport difficile à leur territoire, puisqu’ils hésitent souvent à nommer la ville où ils résident car ils ont du mal à en être fiers, et que les jeunes d’Argenteuil ont tendance à prendre à leur compte l’image négative qu’on se fait de leur ville et de leurs habitants, qu’on a pu qualifier de « racailles » et accusés de radicalisation. Il leur est donc proposé un processus réflexif sur la relation qu’ils entretiennent à leur lieu d’études et d’habitation grâce à la création d’une mythologie urbaine à partir de la ville d’Argenteuil et de son histoire.

Les groupes sont parti d’un lieu emblématique d’Argenteuil : la basilique. Il leur appartenait d’imaginer, de revisiter les origines de son existence, mélangeant à loisir réalité et  fiction dans l’objectif de créer une série de mythes. Les récits, aussi fantaisistes qu’ils soient, suivent une construction cohérente et apparaissent comme absolument vraisemblables. Afin de contribuer à modifier l’image qu’ils ont de leur ville, la Société historique et archéologique d’Argenteuil et du Parisis a été mis à contribution pour que les jeunes visitent autrement leur ville et en découvrent de nouveaux aspects. De la même façon, une enquête sur le terrain sera fortement a été encouragée pour que les jeunes puissent échanger avec des habitants, des associations de quartier et leurs familles et partager avec eux leurs ressentis.

C’est ainsi que chaque groupe s’est vu confiée l’écriture et la réalisation d’un film, conçu comme l’épisode d’une série « Argenteuil, ma ville, mes mythes ».

En savoir plus →

EXTRAIT DE LA RESTITUTION

EXTRAIT

6 films ont été réalisés en partant du lieu emblématique de la basilique d’Argenteuil, tout en reprenant les codes du documentaires, l’interview, la voix off, l’archive :

- Ma grand mère (immigration italienne et basilique)
- ?, (immigration portugaise et basilique)
- Quête du passé, représentant du FLN en France (basilique et guerre d’Algérie)
- ?, (Destruction des grandes tours d’Argenteuil et basilique)
- 3 souvenirs (mémoire de la basilique comme endroit crucial de la ville)
- Les yeux de la basilique (mémoire de la basilique comme endroit crucial de la ville)