24

11/10

Les enfants soldats

La guerre fait des ravages chez les enfants. les populations civiles sont de plus en plus visées. La destruction des foyers, des écoles et des villages fait davantage de victimes chez les enfants que les balles et les bombes. Nombre d’entre eux sont enrôlés de force dans les forces armées et deviennent des enfants soldats.


enfants-soldats 300 000 enfants dans 44 pays de la planète, dont certains n’ont pas plus de 8 ans, participent directement aux conflits. Les pays ayant recours aux services de s enfants-soldats sont eux de plus en plus nombreux. Chair à canon dans les conflits armés, les enfants-soldats sont aussi démineurs, espions, porteurs, esclaves sexuels, gardiens des exploitations de pétrole ou de diamants finançant les rébellions d’Afrique,

Dans certains pays, des enfants, le plus souvent orphelins ou séparés de leur famille, sont enrôlés de force dans l’armée ou dans des bandes qui luttent contre les gouvernements au pouvoir. En Angola, par exemple, ils étaient ainsi 3000 à avoir reçu, dès l’âge de 10 ans, un uniforme, des bottes et une mitraillette. Placés en première ligne lors des attaques, mais souvent livrés à eux-mêmes lors des replis, ces garçons ont participé à plusieurs batailles, ont connu la faim et la peur et ont tué des soldats ennemis pour se défendre. Beaucoup d’entre eux sont morts.

Mohammed, Éthiopien de 17 ans, enrôlé de force à 15 ans, se souvient d’une terrible bataille de la guerre contre l’Érythrée en 1999.  »Ils ont mis tous ceux de 15 et 16 ans sur le front, pendant que l’armée se repliait. J’étais avec 40 autres enfants. Je me suis battu pendant 24 heures. Quand j’ai vu qu’il n’y avait plus que trois de mes amis de vivants, je me suis enfui vers l’arrière. »

Les enfants-soldats sont fréquemment drogués pour devenir insensibles à la peur et à la violence: un ancien rebelle de Sierra Leone, âgé de 14 ans, explique que ceux qui refusaient la drogue étaient abattus.

En mai 2000, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté un protocole additionnel à la Convention sur les droits de l’enfant, appelant les gouvernements à empêcher la participation aux conflits armés de tout soldat de moins de 18 ans, à interdire leur enrôlement obligatoire et à limiter et protéger l’engagement volontaire. A ce jour, selon l’ONU, 79 pays ont signé le traité et seuls six l’ont ratifié (!).

abonnes toi et suis les commentaires de cet article


Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.